Lettre d’information Vendredi 30 Novembre 2012

Lettre d’information
Vendredi 30 Novembre 2012
Suivez-nous !
Le Cercle de la Licra participe à la 3ème édition du forum des Think Tanks
Martine BENAYOUN, présidente-fondatrice du Cercle de la Licra, participera à la table ronde n°6 intitulée « Méditerranée, Afrique : la croissance est-elle au Sud ? », en compagnie de Jean-Christophe DEBAR, directeur de la FARM, et de Radhi MEDDEB, président d’IPEMED.
Vie des sections
Depuis plusieurs années, la Licra Périgueux est sollicitée pour intervenir dans des stages d’éducation à la citoyenneté, concernant des jeunes. Mardi 27 Novembre, Betty et Marcel Wieder sont , une nouvelle fois, intervenus à l’école de Police de Périgueux dans le cadre de la 9ième session du stage de citoyenneté, en présentant trois thèmes.
Depuis le mois de septembre, les permanents et bénévoles de la Licra Rhône-Alpes ont le plaisir de travailler dans des locaux plus vastes, équipés de plusieurs bureaux fermés. A côté de notre local habituel désormais réservé aux réunions principalement, nous avons pu bénéficier d’un espace loué par GrandLyon Habitat.
L’inauguration de l’exposition s’est tenue le 28 Novembre à la Mairie du troisième arrondissement à Lyon. Elle est librement accessible au public du lundi 26 novembre au samedi 1er décembre de 9h45 à 19h et jusqu’à 12 heures samedi.
Notre Assemblée Générale se deroulera le Jeudi 6 Décembre 2012 à 19 heures à la Mairie du 3ème arrondissement de Paris. Cette assemblée sera suivie d’une conférence avec Monsieur Gilles Kepel, Professeur des Universités à l’IEP de Paris qui viendra débattre du sujet brulant « Perceptions musulmanes des juifs en banlieue ».  Les débats seront animés par Gérard Unger et Anne Salzer. Un pot de l’amitié vous sera offert et des kiosques d’informations seront à vos dispositions pour vous éclairer sur nos actions.
Revue de Presse de la semaine
Après avoir montré sa fermeté sur les flux migratoires, Manuel Valls semble désormais se concentrer sur l’immigration économique, en rupture avec les dix années précédentes.
Selon un avocat lyonnais, le juge Levy risque de manquer de partialité dans un dossier où le père de la prévenue se prénomme « Moïse », un prénom d’origine juive. Cette requête a suscité l’indignation de l’ordre des avocats qui a entamé une procédure disciplinaire.
Le Front national, qui ne connaît pas de problème de leadership ni de ligne politique, guette attentivement l’évolution des événements à l’UMP.
Association catholique, proche de mouvances d’extrême-droite, l’institut Civitas s’est fait remarquer par un activisme parfois outrancier.
L’Union des étudiants juifs de France a obtenu de Twitter, mi-octobre, qu’il retire les tweets antisémites qui lui seront signalés par l’association.
L’écrivain d’origine polonaise Joseph Bialot, survivant de la shoah et auteur reconnu de romans noirs à la veine sociale et de livres sur la Seconde guerre mondiale, est décédé dimanche à l’âge de 89 ans, ont annoncé mercredi 28 novembre les éditions Pocket sur leur site.
A 81 ans, la romancière afro-américaine a conservé intacte sa fièvre militante. « Home », son roman paru à la rentrée, évoque le statut des noirs dans l’Amérique des années 50. Rencontre avec une Prix Nobel Littérature en dreadlocks.
Marton Gyongyosi, un dirigeant du Jobbik, parti national radicalhongrois, a suscité une vague d’indignation dans son pays en demandant au gouvernement de dresser une liste de juifs représentant un « risque pour la sécurité nationale », y compris parmi les députés.
A voir, à lire
«Jean Malaurie, une énergie créatrice » s’attache à explorer l’archéologie de la pensée et l’œuvre multiforme de Jean Malaurie, l’une des figures marquante de la culture française contemporaine. Cet ouvrage scientifique à vocation pédagogique met en relief la cohérence de la pensée malaurienne et la force de son engagement humaniste en faveur de l’échange interculturel et du dialogue des mémoires.
Si on avait cherché un moyen efficace et rapide d’empêcher le génocide au Rwanda, nous dit le journaliste américain Philip Gourevitch, arrêter les émissions de la radio RTLM aurait pu être un bon début. La radio de la haine (Hate Radio) était la Radio-télévision Libre des Mille Collines (RTLM), le vecteur audio du génocide rwandais.
Rejoignez-nous sur Facebook ! Pour suivre nos actions en temps réel, devenez fans en cliquant sur « J’aime ».

Les commentaires sont fermés.